L’Opéra Garnier, visite d’un monument …

Dimanche, nous sommes allés à l’Opéra Garnier !
Pas pour y voir un ballet ou un opéra mais pour visiter ce monument.
C’est un des monuments de Paris que je préfère. Peut-être parce que j’ai travaillé 15 ans dans ce quartier et que tous les jours je le voyais. C’était mon phare, mon repère. J’ai pu le contempler chaque jour à toute heure et par tous les temps. Je l’ai vu se parer de bleu, de rose, être le théâtre de manifestations, de rencontres… Mais sans jamais y pénétrer, c’est aujourd’hui chose faite !

Nous avons pris l’option « guide », 1h30 de visite « crescendo » pour découvrir l’Opéra Garnier. Pourquoi « crescendo » parce que Charles Garnier souhaitait que l’on découvre ce lieu crescendo. On commence dans la simplicité (façon de parler) pour finir en apothéose avec le grand foyer.

La visite de l’Opéra Garnier débute par la rotonde des abonnés. Lieu sobre mais avec plafond sculpté de toute beauté.
Nous nous dirigeons vers le bassin de la Pythie avant de découvrir le grand escalier, somptueux !
Par chance, nous avons pu accéder à la salle de spectacle et s’installer dans les fauteuils des premiers rangs, ceux des abonnés, les meilleures places.
Notre guide a pris le temps de nous expliquer le fonctionnement de la salle au 19ème siècle, les coutumes et autres anecdotes. Les expressions aussi tirées de ce lieu emblématique. Encore un peu de temps pour admirer le plafond de Chagall, les dorures, les loges et nous laissons les techniciens préparer le spectacle du soir.
Difficile de quitter cette salle mais d’autres merveilles nous attendent…
Direction le salon du glacier. Des tapisseries des Gobelins ornent les murs de cette rotonde très lumineuse. Elles représentent des rafraichissements comme, le café, le thé, le champagne, le vin ….
Nous traversons la galerie du foyer et arrivons au salon du soleil qui a son pendant, le salon de la lune. Deux merveilles. Entre ces 2 salons se trouvent l’avant foyer et son plafond vouté recouvert de mosaïque. Depuis l’avant foyer, nous avons une vue plongeante sur le grand escalier. Juste spectaculaire.
Nous arrivons au grand foyer, la fin de cette visite crescendo, un espace hors du temps aux dimensions exceptionnelles et à la décoration époustouflante.
Un tour sur la terrasse surplombant la place de l’Opéra où l’on découvre la perspective de l’avenue de l’Opéra jusqu’au Louvre.
La visite de l’Opéra Garnier est terminée mais une terrible envie de découvrir l’Opéra Garnier au travers d’un spectacle Ballet ou Opéra. A suivre …

L’Opéra Garnier en chiffres :
Construction : 1862 – 1875
Longueur : 173 m2
Largeur : 125 m2
Superficie : 11 237 m2

La salle de spectacle :
Profondeur : 27 m
Largeur totale : 48,5 m
Largeur du cadre de scène : 16 m
Hauteur totale : 60 m
Surface de la scène : 1 200 m2
Nombre de places : 2 081

Pour en savoir plus : Opéra Garnier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *